Comment le Smile Club est devenu un club de référence à Lille ?

Smile Club lille

Smile Club Lille

Se lancer dans le monde de la nuit et arriver à se faire connaître n’est pas quelque chose de forcément facile ou évident. Beaucoup aimeraient s’essayer à ce domaine mais très peu savent réellement ce qui les attendent. Certains points doivent être pris en compte et ne peuvent pas être éludés. Si votre projet est d’investir dans une discothèque, les conseils qui vont suivre vous seront très utiles.

La localisation, la présence de concurrents, les attentes du public que vous aurez ciblé, et encore bien d’autres. Le monde de la nuit est un monde assez fermé où il est difficile de se faire une place. Il faut avoir une force de caractère à toutes épreuves et ne pas se laisser aller à s’amuser. Voici la liste des petites choses qui vont vous permettre de devenir une des références des fêtards lillois.

Quels sont les éléments à considérer pour se lancer ?

Chaque année, des passionnés de la vie nocturne décident de se lancer un défi : ouvrir une boîte de nuit. Si c’est votre cas, préparez-vous bien car un long chemin vous attend. Mais la bonne nouvelle, c’est que le patron du Smille Club de Lille est là pour vous aider à surmonter les premiers obstacles.

En effet, savez-vous que le chiffre d’affaires moyen d’une boite de nuit en France est de 440 000 euros ?

Cependant avant de parler de chiffre d’affaires, il importe d’accorder une attention particulière à la première étape, celle portant sur l’étude de marché des boites de nuits. En d’autres mots avant de passer à tout ce qui est légal, il faut étudier le marché local, afin d’être sûr qu’il existe bien un potentiel commercial avant de s’implanter dans la zone ciblée.

Ne nous voilons pas la face, mais beaucoup d’éléments sont à considérer avant de se lancer dans un tel projet. Le choix de votre futur emplacement pour votre établissement est la priorité des priorités. C’est indispensable de se poser les bonnes questions et de bien définir quelle cible vous voulez toucher. Une clientèle de centre-ville branchée et toujours à la recherche de la nouveauté ? Un lieu de travail pour des after-works qui s’éternisent jusqu’à tard dans la nuit ? A proximité d’une salle de sport pour permettre aux sportifs de se détendre et prendre du repos après leur séance. Sachez par contre que ce genre d’endroit est très demandé et les loyers sont souvent assez élevés.

Pour ce faire, il importe de se renseigner sur la progression du marché en général, et le secteur des boîtes de nuit plus particulièrement. Il faut se poser les bonnes questions, déterminer les contraintes, et accorder une attention particulière aux concepts et nouvelles tendances qui semblent bien marcher.

D’après le Patron du Smile Club de Lille, l’idéal serait d’analyser les facteurs clés qui ont un impact sur la demande au niveau local, à savoir les caractéristiques de la population installée à la zone d’implantation tel que le pouvoir d’achat et l’âge, ou encore les attentes des clients potentiels vis à vis des boites de nuits, sans négliger l’étude de la concurrence. Quant au sujet des concurrents, le Patron du Smile Club, recommande de recenser les établissements déjà présents dans la région et de jeter un coup d’œil sur leurs prestations ainsi que leurs tarifs. Cela ne vous aidera pas seulement à constituer une idée générale sur ce qui fonctionne le mieux dans votre région, mais il vous permettra aussi d’élaborer des services originaux afin de vous différencier.

Si votre budget est plus modeste, vous pouvez parfaitement vous installer en périphérie d’une grande ville comme Lille. Le coût pour le loyer ou l’achat du terrain sera donc plus facile et surtout moins coûteux. Il faut par contre bien noter que vous ne bénéficierez pas du réseau des transports en commun et vous aurez donc moins de chance d’attirer une clientèle variée qu’en centre-ville comme le Smile Club lille. Le club est situé au cœur de la capitale flamande et bénéficie donc d’un emplacement idyllique pour tout ce qui est transport en commun, taxi ou VTC.

Connaître les besoins de ses clients est aussi quelque chose de très important et d’absolument indispensable. Il faut étudier leurs habitudes de sortie, savoir quels jours leur va le mieux. Il faut apprendre à connaître leurs goûts en terme de boisson, de repas, de musique, d’ambiance, de déco, etc. C’est une enquête approfondie que vous devez mener. Le patron du Smile Club a fait le choix d’une cible large car son établissement accueille aussi bien des soirées étudiantes que des événements pour des entreprises. Il a fallu donc répondre à toutes ces demandes différentes.

Le Smile Club Lille, la référence de la vie nocturne lilloise

Quelque soit le type d’établissement que vous souhaitez ouvrir, vous devez impérativement évaluer vos concurrents et la demande de votre future clientèle. Le Smile Club Lille a réussi à se faire une réputation sans taches grâce à la diversification de son offre d’ambiance et de ses possibilités de privatisation.

3 salles pour 3 ambiances distinctes permettent à la boîte de nuit d’accueillir différents profils et différents types de clientèle. Plutôt jeune, notamment les jeudis qui lui sont réservés, la moyenne d’âge est de 25 ans. Mais ses sons électro ou techno attirent des personnes plus âgées en recherche de bons DJ sachant mixer avec talent des tubes ou des musiques plus pointues. C’est un des meilleurs atouts des lieux, la diversité musicale et le mélange des genres.

Son emplacement aussi fait tout son attrait. En hyper-centre et parfaitement desservi par les transports en commun, les clients se sentent en sécurité et peuvent se laisser aller. Des taxis ou des VTC à proximité pourront les ramener en toute quiétude à leur domicile.

Une discothèque réputée est une discothèque qui aura su se démarquer de ses concurrents. A vous de trouver la formule ou les formules qui vous donneront cet avantage sur vos concurrents.

Une boite de nuit avec un concept original

L’élément différenciateur du Smile Club c’est l’originalité et la simplicité de son concept. Bien que la plupart des boîtes de nuit choisissent de se focaliser sur une cible déterminée, le Smile Club se montre plutôt flexible et polyvalent en ce sens, puisqu’il ouvre ses portes à toute personne souhaitant faire la fête peu importe son âge. Donc, que vous soyez étudiant, employé, ou senior, vous trouverez surement votre place au sein de cette boite.

En effet, la plupart des boites de nuits ciblent les jeunes ayant entre 16 et 30 ans. C’est une sorte de stratégie qui permet de se démarquer et d’attirer un public important, mais qui met les personnes d’âge moyen et les seniors à écart. Pour remédier à cette situation et faire face à la concurrence, le dirigeant du Smile club, a choisi un nouveau concept généraliste qui consiste à cibler les fêtards de toutes les tranches d’âges sans discrimination. De plus, le design du Smile Club permet d’organiser des évènements dans l’une des 3 salles sans nécessairement être gêné par la présence des autres clients qui font la fête en même temps. Ce qui signifie, qu’il est possible d’y organiser une soirée étudiante, un afterwork ou même une fête pour séniors.

 

Donc si vous êtes passionné par la vie nocturne et l’organisation de soirées dansantes et que vous désirez que tous vos clients passent un moment mémorable au sein de votre établissement. Vous l’aurez donc compris. Pour réussir un projet de boîte de nuit : il faut évaluer le marché, trouver un concept original et réalisable. Ainsi, que vous envisagiez d’ouvrir une boite de taille gigantesque ou plutôt intimiste. Vous devez étudier le marché et évaluer vos besoins ainsi que ceux des concurrents. Car tout comme vous, les gérants de discothèques ne manquent pas d’imagination et rivalisant tous pour que leurs clients deviennent les rois de la nuit.

 

Retrouvez le Smile Club Lille sur les réseaux sociaux :

Related posts

8 thoughts on “Comment le Smile Club est devenu un club de référence à Lille ?

  1. […] Comment le Smile Club est devenu un club de référence à Lille ? – Aptaa.fr. Smile Club Lille Se lancer dans le monde de la nuit et arriver à se faire connaître n’est pas quelque chose de forcément facile ou évident. Beaucoup aimeraient s’essayer à ce domaine mais très peu savent réellement ce qui les attendent. […]

  2. […] sein d’une équipe de travail. Si vous êtes intéressé par les Afterworks, restez branché ! Le dirigeant du Smile Club vous propose un article qui traite de ce sujet […]

  3. […] tous les astuces du patron du Smile Club, pour que votre établissement rencontre un succès sans […]

  4. Jonathan

    J’étais au Smile Club Lille, pour le nouvel an, et j’ai adoré cette boite de nuit, une ambiance jeune et vivante, un personnel accueillant, des serveurs à l’écoute. Pour la musique, il y avait une alternance entre l’électro et la techno avec la reprise de morceaux pop actuels, entre temps. Rien à dire, ils ont de bons DJ qui savent booster l’ambiance !

  5. Leana

    C’était une expérience magnifique, des services aux attentes des clients, notamment ceux qui exigent le professionnalisme. C’est peut être la meilleure boite de Lille, un personnel top, une décoration originale, avec ses 3 différentes salles, contrairement aux autres clubs de la ville qui ont l’air de vieilles caves.
    Les DJ ne diffusent que de la bonne musique, par contre je conseille à chaque personne désirant vivre une ambiance distincte d’opter pour la privatisation, la boite possède plusieurs salles. Sinon, je recommande à tout le monde d’y aller en semaine plutôt que les week-ends.
    Dernière chose : je remercie surtout les serveurs pour la qualité de leurs services et je souhaite bon courage à toute l’équipe du Smile Club Lille, merci et à la prochaine.

  6. […] des partenariats avec des sociétés de VTC qui raccompagnent les clients à leur domicile. Pour le Patron du Smile Club lille n’est un réel enjeux, car l’établissement est déjà très bien desservi par les transports […]

  7. […] cela, le Patron du Smile Club recommande d’étudier la concurrence minutieusement pour identifier les forces et les faiblesses […]

  8. […] suivant : « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas ». Au cours de cet article le patron du Smile Club nous rappel les dangers de l’alcool au […]

Leave a Comment