La Coopérative LUR BERRI : en phase avec les attentes des consommateurs

Concilier écologie et économie en productions végétales

Du fait du « verdissement » imposé par la Politique Agricole Commune, la monoculture maïs n’est plus de mise dans le Sud-ouest : différentes variétés de blé, de l’orge, du tournesol donnent des paysages variés et les champs de colza actuellement en fleurs sont éclatants.

Le bénéfice de cette diversité culturale n’est pas seulement esthétique, il est aussi agronomique : un assolement diversifié enrichit le potentiel du sol. Particulièrement si on y implante des légumineuses, comme les fèves, pois ou lentilles, cultures Bio que la Coopérative LUR BERRI développe en région toulousaine pour sa filiale LABEYRIE FINE FOODS.

Pour la culture du maïs, comme pour celle des autres céréales, la coopérative LUR BERRI développe des solutions Agro-Responsables, qui apportent aux agriculteurs à la fois un gain technique, par rapport aux autres produits déjà existants sur le marché et un gain environnemental (économie d’un passage de tracteur, gestion de la réserve hydrique…).

Pour les productions végétales contractuelles, comme le maïs semence, le biocontrôle se développe et les semenciers pratiquent le désherbage mécanique et utilisent des trichogrammes (prédateurs de la pyrale du maïs) pour ne pas utiliser d’insecticides. LUR BERRI est partenaire d’AGO-RESEAU pour continuer à progresser en agronomie et en agro-écologie. Suite aux expérimentations menées avec succès sur l’implantation de couverts végétaux, la Coopérative octroie une aide financière aux producteurs pour les inciter à mettre en place ces couverts végétaux qui améliorent la structure du sol.

En production de haricots verts, l’Organisation de Producteurs LUR BERRI produit un travail remarquable, techniciens de la Coopérative et producteurs réunis, le travail devient de plus en plus pointu : évolution du travail mécanique, adaptation des fumures, maîtrise de l’irrigation, gestion du risque maladies… Exemple : l’utilisation d’un Outil d’Aide à la Décision sur sclérotinia, qui permet d’éviter ou de limiter l’application de fongicide, tout en contrôlant le niveau de risque.

Ce challenge écologique permanent est exigeant, mais pour les agriculteurs et les techniciens de la Coopérative, c’est aussi l’intérêt du métier !

De bonnes pratiques d’élevage pour des viandes gustatives, sous signes de qualité

Les bovins (Blondes d’Aquitaine essentiellement), les ovins, les porcs fermiers élevés en plein air, évoluent dans les prairies ; pour les ruminants, certains éleveurs pratiquent la transhumance. Les éleveurs de la Coopérative LUR BERRI, de petites fermes familiales, dans leur majorité, engagés dans des démarches d’excellence (label rouge, Bleu-Blanc-Cœur etc…) ont compris la nécessité de faire connaître leur métier aux consommateurs. Ils invitent donc les gens à aller dans les fermes pour découvrir leurs méthodes d’élevage basées sur le respect du bien-être animal et l’application des règles de biosécurité. Pour les éleveurs de ruminants et de porcs, la force de la Coopérative LUR BERRI réside dans ses liens étroits avec ARCADIE SUD-OUEST (dont LUR BERRI est l’actionnaire de référence). En effet, c’est toute une chaîne qui s’implique pour une qualité maximale : de l’éleveur à l’abattoir, jusqu’aux bouchers et restaurateurs. Une grande proximité s’est établie entre éleveurs et bouchers, qui partagent la passion de la bonne viande et qui ont appris à mieux se connaître à travers des manifestations comme le Festival de la Viande de Garris, qui rassemble chaque année, tous les acteurs de la filière. Les éleveurs sont bien conscients que les bouchers, qui connaissent leurs bonnes pratiques d’élevage et le mode d’alimentation des animaux, sont leurs ambassadeurs auprès des consommateurs ; ils sont également apporteurs de recettes, car si les viandes à griller sont populaires, l’enjeu est également de faire redécouvrir d’excellents morceaux autour de recettes oubliées, comme un bon pot-au-feu !

La production de palmipèdes est très importante pour le Groupe LUR BERRI et sa filiale LABEYRIE.

Là encore, cette démarche d’excellence, certifiée CertiConfiance par un organisme de contrôle, garantit aux consommateurs des conditions d’élevage optimales des canards, le bien-être animal et la biosécurité à tous les stades de la filière. Des investissements importants ont été réalisés chez les éleveurs, dans des stations de lavage des camions et chez Labeyrie : à foie gras d’exception, il faut une filière d’exception.

Former les particuliers aux bonnes pratiques

A travers ses quatorze magasins sous enseigne Gamm VERT, la Coopérative LUR BERRI fait la promotion de pratiques culturales raisonnées, utilisant des produits naturels pour récolter des fruits et légumes sains au jardin. Les conseillers Gamm Vert LUR BERRI ont à cœur d’opérer un transfert de leurs compétences en matière d’élevage, comme de jardinage, c’est toute la société qui est engagée dans cette démarche environnementale.

Related posts