Qu’est-ce qu’un vin bio

Qu’est-ce qu’un vin bio

C’est une question qui revient très souvent lors de nos cours d’œnologie à Sensation Vin.

Pendant de nombreuses années, le vin était issu de l’agriculture biologique et finalement le vin bio n’existait pas. Aujourd’hui, il existe, on parle désormais de « vin bio » mais seulement depuis quelques années. Auparavant donc, le vin était issu de raisins qui étaient cultivés dans un cadre bien précis mais c’était la vigne qui était cultivée de manière biologique. Aujourd’hui, le principe a été étendu à la vinification, à l’élevage, c’est-à-dire à l’élaboration des vins.

À quoi correspond un vin bio ?

Depuis bien longtemps, on oppose de manière très classique la viticulture biologique à la viticulture conventionnelle, le vin bio aux autres.

En bio, les différents produits de traitements utilisés à la vigne et utilisés au moment de l’élaboration des vins sont d’origine biologique, naturelle.

En revanche, pour les autres, les produits utilisés peuvent être les mêmes que pour le bio mais aussi synthétisés en laboratoire.

En France, de nombreuses études démontrent que plus de la moitié des Français considèrent à tort qu’un vin bio est un vin issu d’une vigne qui n’aurait eu aucun traitement contre les maladies, les parasites… Or, en viticulture biologique, les traitements sont aussi nombreux que pour les autres, et il faut être très prudent car les produits utilisés sont des produits préventifs, qui doivent être appliqués avant que toute maladie ou ennemis apparaissent dans la vigne.

Est-ce que le vin bio est meilleur que les autres ?

Pour le savoir, rien ne vaut le test de la dégustation à l’aveugle. Il suffit donc de déguster une série de vins en prenant soin de masquer les étiquettes. Au final, il est impossible de distinguer les vins bio des autres… Ce type de dégustation est pratiqué depuis très longtemps et n’a jamais mis en avant un type de vins par rapport à un autre.

Faire du bio n’est pas simple

Décider de faire un vin bio ne se réduit pas à éliminer les produits de traitement synthétique. Pour faire un vin bio, il faut savoir se faire aider et avoir une très grande connaissance de la culture de la vigne, de ses maladies et de tous les problèmes éventuels qui peuvent compromettre la récolte de raisins mûrs et sains. Il faut également avoir une connaissance étendue sur le sol, sur le sous-sol, sur la vie microbienne qui y réside.

On ne fait pas du bio du jour au lendemain, tout cela demande beaucoup d’investissements en temps et une grande présence à la vigne.

Quant au biodynamisme, c’est une forme particulière de bio, les biodynamistes ont banni les traitements massifs. Leurs traitements sont souvent à base d’infusion de plantes, de décoction et les quantités appliquées à la vigne sont minimes.

Mais que ce soit la méthode biodynamiste, la méthode biologique ou la méthode conventionnelle, tous les viticulteurs, vignerons et techniciens ont aujourd’hui de meilleures connaissances. Ils anticipent souvent les problèmes éventuels plutôt que de lutter lorsqu’ils sont là.

Related posts

Leave a Comment