Les hovershoes : les successeurs de l’hoverboard

Hover Shoes

Shane Chen vient de pousser le concept de l’hoverboard encore plus loin avec ses hovershoes. L’inventeur américain ne semble jamais être à court d’idées lorsqu’il s’agit de développer des moyens de mobilité urbaine. Cette fois, il s’agit bien d’une paire de rollerblades motorisés qui donnent l’impression d’avoir un mini-hoverboard à chaque pied, à la différence que chaque partie opère indépendamment de l’autre. D’après Shane Chen, les hovershoes sont sans danger et faciles à maîtriser surtout pour les adeptes de skateboard qui peuvent contrôler facilement leur position. Cependant Hover Store ne recommande pas leur utilisation au quotidien et conseille malgré tout de mettre des genouillères en leur essayant. Au cours de cet article, Hover Store nous révèle les spécifités de ces nouveaux engins.

Les hovershoes vus par Hover Store

Pour faire simple, les hovershoes ont la forme de deux patins motorisés qui reposent sur une roue. Cette dernière maintient électroniquement l’équilibre du skateur. Les patins sont en effet équipés par le même moteur électrique que l’Hovertrax produit par la société Inventist, créée par Shane Chen. D’ailleurs, ces hovershoes ont facilement trouvé leur chemin vers le cœur des amateurs des nouveaux engins de mobilité, surtout les fans du freestyle.

Leur fonctionnement est assez simple. Une fois monté dessus, il suffit de modifier ses appuis pour actionner le moteur de chaque hovershoe. On peut ainsi contrôler chaque pied de façon individuelle en avançant, reculant ou même en tournant. Il n’y a pas de synchronisation entre les deux pieds, ce qui autorise des mouvements variés. On peut dire que les hovershoes ont le même fonctionnement qu’un hoverboard. Mais en ce qui concerne la sensation, les hovershoes se rapprochent plutôt de ce que l’on appelle drift skate connu également sous l’appellation du free skate. Ce sont des mini planches faites pour chaque pied du rider.

Les caractéristiques techniques

Avec des roues de 3,5 pouces de diamètre, soit environ 9 cm, ces hovershoes ne sont pas conçus pour se déplacer en ville ou encore pour encaisser les cahots de la route. D’après Hover Store, la vitesse de pointe s’établit à environ 8 Km/h. Ces engins sont composés de deux stabilisateurs et le tout est alimenté à l’aide de moteurs électriques de 250 Watts. Quant au poids de chaque appareil, il est de 2,8 Kg soit 5,6 Kg pour la paire. La recharge, quand à elle, se réalise en environ 1 heure et demie. Ces mini-roues sont également certifiées IP65, ce qui signifie qu’elles peuvent être utilisées sans crainte s’il y a de l’eau au sol. Côté autonomie, chaque hovershoes est équipé d’une batterie de 54 Watts par heure ce qui offrirait une autonomie en terme de distance d’environ 8 km. Ils sont déjà disponibles en précommande au prix public de 500 € environ.

Cependant, Hover Store précise que ce n’est pas un véritable engin de mobilité urbaine. L’expert déconseille fortement l’usage des hovershoes pour les déplacements quotidiens urbains car ce type d’engin à un peu de mal avec les marches d’escalier et les pentes. Ils sont donc à réserver au amateurs de figures, de skates parcs et de balades à faible allure.

Related posts

One thought on “Les hovershoes : les successeurs de l’hoverboard

  1. […] impossible. De plus, cela ne concerne pas que les trottinettes électriques, mais aussi les hoverboards, les skates électriques ou les vélos électriques, etc. D’ailleurs, le problème ne provient ni […]

Leave a Comment