Le transhumanisme, un mouvement culturel et intellectuel en plein essor

Au premier abord, le transhumanisme peut sembler étrange, contre nature voire effrayant pour certains au point qu’ils appellent même aux bannissements de ses technologies, qui sont perçues comme une interférence avec les plans divins. Pourtant, le transhumanisme que l’on représente souvent par un «H+» signifie en effet une amélioration de l’humain. Au cours de cet article nous revenons avec Jean-Jacques Perrut sur quelques principes liés au transhumanisme.

Qu’est-ce que le transhumanisme ?

Le transhumanisme est un courant de pensée qui préconise l’emploie des sciences et des technologies dans le but d’améliorer les caractéristiques des humains aussi bien sur le plan mental que sur le plan physique. Ce courant repose sur l’idée que les êtres humains sont actuellement dans une étape transitoire de développement.  Jean-Jacques Perrut définit le transhumanisme comme une phase qui se situe entre l’humanisme et le post-humanisme. Le post-humanisme préconise la possession des capacités de base beaucoup plus poussées que celles des humains d’aujourd’hui, notant à titre d’exemple que le post-humain sera peut-être immortel, doté d’une jeunesse éternelle, résistant aux maladies, ou encore capable de contrôler ses besoins et même ses états mentaux. Le transhumanisme semble pouvoir ouvrir de nouveaux horizons, que l’humain d’aujourd’hui avec son cerveau et ses capacités actuelles, ne peut pas atteindre.

L’attitude des transhumanistes

Par ailleurs, les transhumanistes peuvent aussi avoir des esprits terre à terre. En effet, plusieurs transhumanistes appliquent leurs philosophies dans leur vie quotidienne, en privilégiant certains régimes alimentaires et la pratique d’une activité sportive, dans le but d’améliorer leur santé et prolonger leur vie. Certains peuvent aller jusqu’à l’usage des médicaments susceptibles de moduler leur personnalité et humeur, l’application des techniques psychologiques, ou encore la considération de la suspension cryonique.

D’après Jean-Jacques Perrut, l’optimisme est le point commun entre tous les transhumanistes. Il s’agit en effet, d’une attitude permettant d’atteindre les résultats souhaités seulement par quelques choix judicieux et des efforts assez soutenus.

Les thèmes les plus débattus en transhumanisme

Contrairement à ce qui est répandu, le transhumanisme n’a aucun intérêt pour le monde actuel. Pourtant, les sujets portant sur le transhumanisme actuellement débattus, touchent différentes thématiques comme : la neuro-morphologique, les systèmes nerveux, ou encore la sexualité

D’ailleurs, pour Jean-Jacques Perrut comme pour la plupart des transhumanistes, la philosophie de ce mouvement se considère comme un courant positif qui s’oppose au rejet catégorique des notions qui dépassent les limites de notre processus mental et de perception. Elle invite à une meilleure méditation du monde et la compréhension de son évolution.

De ce fait, les transhumanistes considèrent le progrès technologique comme des efforts fournis par l’humanité dans le but de trouver de nouvelles solutions permettant d’améliorer les conditions humaines et de dépasser les limites biologiques.

Related posts

Leave a Comment