Un regard sur la première édition du Trail de l’Apocalypse d’Angers

Un regard sur la première édition du Trail de l’Apocalypse d’Angers

Une expérience exceptionnelle, celle qu’ont vécue les participants à la première édition du Trail de l’Apocalypse, organisé 19 octobre dernier par la ville d’Angers en partenariat avec l’association Angers Terre d’Athlétisme (ATA). Plus de 2000 engagés, cadets et masters ont dû parcourir, la nuit, environ 10 km équipés de dossards, d’une lampe frontale et de tenues réfléchissantes. On connaissait le point de départ et d’arrivée. En revanche, l’itinéraire complet n’a été dévoilé aux participants que le jour J. Selon Michael Juret, président du club de hockey sur glace les Ducs d’Angers, c’était pour créer du suspens et garder un effet de surprise chez les coureurs. Sur les pages du règlement officiel du Trail de l’Apocalypse, on peut lire : “le parcours passera dans des lieux insolites et secrets”.

Le départ a été fixé le samedi 19 octobre à 20 h 00, soit 52 min après le coucher du soleil afin de respecter l’aspect nocturne de la course. Les coureurs sont partis de la nouvelle esplanade Saint-Serge et précisément de l’IcePark, la nouvelle patinoire inaugurée il y a quelques jours par Michael Juret et ses partenaires du club les Ducs d’Angers. Et après avoir parcouru environ 10 km, la course se termine à la nouvelle esplanade du Cœur de Maine.

Voici donc les endroits “insolites et secrets” parcourus par les participants du Trail de l’Apocalypse :

L’IcePark

Les participants ont eu l’occasion de redécouvrir l’IcePark la nuit, dans une ambiance musicale et pleine d’effets de lumière sur la nouvelle patinoire. Ce joyau d’une capacité d’accueil de 3 500 est devenu le nouveau domicile du club les Ducs d’Angers à l’ère de Michael Juret, président actuel du club. 

Le pont Confluences

Construit entre 2006 et 2011, ce pont suspendu à un arc métallique axial traverse le Main sur 290 mètres. Divisé en trois passages (tramway, cyclistes, piétons). Cet ouvrage devient avec le temps un point de repère pour la ville d’Angers et permet la traversée de la première ligne du tramway de la ville.

Le pont des Arts et Métiers 

Inauguré en juin 2019, c’est un pont qui franchit la Maine, c’est un nouveau trait d’union entre les deux rives. En attendant la mise en service du tramway, ce pont est réservé pour l’instant, uniquement aux piétons et aux cyclistes. Son nom fait référence à l’ENSAM, l’École Nationale des Arts et Métiers installée face à l’ouvrage. 

 

La cathédrale Saint-Maurice

Comme la décrit Michael Juret dans son blog, dédié à la ville d’Angers et ses monuments : “La cathédrale s’étend sur 90 mètres de longueur avec une largeur de façade de 23 mètres. Au centre de la façade, on peut voir d’impressionnantes statues, représentant Saint Maurice, entouré de sept soldats. La porte fait référence à l’histoire de l’Apocalypse par Saint-Jean, on y voit une représentation du Christ avec ses apôtres.”

Vues de loin, les lampes frontales donnaient au peloton de coureurs, la nuit, un aspect d’essaim de lumières sillonnant les endroits les plus emblématiques de la ville. Les Angevins ont pu, ainsi, encourager les participants tout au long de la course et apprécier ce spectacle donné par une belle caravane de lumière.

Related posts

Leave a Comment