Interview Vitalliance : Rafika El Madhoun, Directrice Commerciale

societe vitalliance avis

Vitalliance : repenser l’enjeu sociétal de l’aide à domicile

Le secteur du service à domicile pour les personnes dépendantes fait face à une multitude de demandes. Vitalliance met en place des services adaptés pour ainsi répondre à l’enjeu sociétal actuel et à venir. 

  1. Pouvez-vous vous présenter ?

Rafika El Madhoun : Aujourd’hui, je suis Directrice Commerciale chez Vitalliance, avec un parcours professionnel dans le secteur de l’Aide à Domicile. J’ai tout d’abord été Auxiliaire de Vie pendant 7 ans, parallèlement à mes études. En 2007, je suis entrée chez Vitalliance comme Chargée de Clientèle et ensuite Responsable d’Agence dans la (en) Sarthe. Ces premières années étaient importantes avec un lien direct avec les équipes d’Auxiliaires de Vie et les Clients. J’ai ensuite été en charge d’une Direction Régionale puis Direction du Réseau au niveau national.

D’un point de vue personnel, je suis tutrice de ma sœur qui est en situation de handicap. Chaque jour, cette expérience personnelle m’oriente et me donne des idées pour le développement de Vitalliance avec un réel impact sur le bien-être des personnes en situation de handicap, c’est important.

  1. Quel est votre rôle au sein de Vitalliance et en quoi consiste-t-il ?

Rafika El Madhoun : Aujourd’hui, mon rôle au sein de Vitalliance consiste à définir la stratégie de développement des agences, c’est-à-dire les publics concernés, les prestations que l’on met à disposition de nos bénéficiaires, le discours et les outils pour présenter les services. De manière complémentaire, je suis en charge des partenariats avec les principaux acteurs du secteur. Enfin, je travaille sur la définition de l’expérience client au sein de Vitalliance, afin de toujours rechercher la meilleure expérience et la satisfaction de nos bénéficiaires.

  1. A quel type de public vient en aide Vitalliance ?

Rafika El Madhoun : Aujourd’hui, Vitalliance propose des prestations qui s’orientent sur le maintien à domicile d’un public dépendant. Nous sommes ainsi spécialisés pour les personnes âgées en perte d’autonomie et les personnes en situation de handicap.

Nos prestations sont des activités spécialisées en aide humaine, Nous intervenons dans le cadre d’un projet de vie adapté à chaque bénéficiaire. Tout d’abord, nous assurons un bien être à domicile avec des activités quotidiennes d’aide aux repas, aide au lever et au coucher, aide administrative, etc… Il est important de bien cadrer les services en fonction des besoins de chaque personne. Aussi, nous proposons de plus en plus des solutions de loisirs, tel que l’accès au sport quotidien, au voyage et à la culture.

Nous sommes en train de travailler activement sur le développement des compétences. Par exemple, nous développons une cellule interne spécialisée sur les services pour des personnes atteintes d’un traumatisme crânien et de lésions cérébrales. De manière complémentaire, nous travaillons sur différentes expertises sur l’autisme et les troubles du comportement, l’Alzheimer et les troubles apparentées. Ces différentes solutions doivent répondre à des besoins spécifiques et être l’objet de sessions de formation en interne pour les agences et les équipes d’Auxiliaires de Vie.

  1. Comme vous l’avez dit plus tôt, vous proposez aussi beaucoup d’activités, notamment du sport et des voyages, en quoi les activités annexes que vous proposez (voyages, sport) améliorent la qualité de vie de vos bénéficiaires ?

Rafika El Madhoun : Le fait de proposer beaucoup d’activités dans le domaine de l’aide à domicile est relativement novateur, parce qu’on aborde une dimension qui est externe au domicile. Jusqu’à présent, lorsqu’on parle de maintien à domicile, on a tendance à réduire la personne à cette simple notion de domicile. Comme si la vie ne pouvait pas exister en dehors de ce cadre, ce qui est faux. Chez Vitalliance, notre volonté est d’inclure les personnes que nous accompagnons dans la société, mais aussi de les accompagner en dehors de leur domicile. Nous accompagnons les personnes dans leurs démarches pour faire du sport ou pour aller en vacances. S’ils ont un rêve de voyage, nous pouvons voir ensemble comment le concrétiser. 

Par exemple, le simple fait d’aller à la piscine pour une personne en situation de handicap demande de penser à l’organisation, à la personne qui l’accompagne, aux mesures de sécurité à mettre en place, au financement, etc. Notre mission c’est donc d’aider nos clients dans cette voie et de rendre possibles des activités sportives, de loisirs ou de culture

  1. Aujourd’hui, les nouvelles technologies sont toujours plus présentes dans notre quotidien. Elles peuvent notamment venir en aide des personnes âgées et leur simplifier la vie. Proposez-vous des services de ce type ?

Rafika El Madhoun : Nous proposons en effet des prestations assez simples et accessibles qui tournent autour de la téléassistance. A la fois pour sécuriser le bénéficiaire et pour proposer du service à la famille. On met à leur disposition directement  une tablette sur laquelle ils peuvent communiquer avec leurs proches, partager des photos, en plus de disposer d’un service de téléassistance 24h/24. Cela contribue à l’inclusion numérique pour les personnes dépendantes. Il y a aussi une montre connectée qui permet, par exemple, de définir un périmètre de sécurité autour de la maison. Si une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer sort de ce périmètre, une alerte est envoyée sur le smartphone des proches et des aidants.

  1. Avez-vous d’autres projets de développement dans les années à venir ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

Rafika El Madhoun : On commence à réfléchir sur des projets avec des assistants personnels virtuels. Par exemple, le client pose une question sur les horaires de la prochaine intervention et l’assistant virtuel peut lui répondre automatiquement. Cela ne remplacera jamais le support quotidien des équipes et agences, mais cela peut permettre de rassurer les personnes à domicile. On aimerait aussi travailler avec une entreprise spécialisées dans une solution numérique afin d’aider les personnes en situation de dépendance à travailler leur coordination et leur mouvement. Il y a beaucoup de projets sur les prochaines années, la demande est en forte croissance. Un facteur clés de succès de ce genre de projet est l’adoption au domicile, s’assurer et mesurer que cela facilite la vie quotidienne de nos bénéficiaires.

Interview Employee Vitalliance Rafika El Madhoun

Autres liens :
Site Vitalliance
Vitalliance avis sur Nagora

Related posts

One thought on “Interview Vitalliance : Rafika El Madhoun, Directrice Commerciale

Leave a Comment