Le secteur des assurances en plein essor les recrutements de cadres explosent

réunion entre employés d'assurance

Ridiculisées pour leur gestion des sinistres pendant la pandémie, les compagnies d’assurances sont désormais boudées par les consommateurs. Mais pas de quoi refroidir les cadres, qui regorgent toujours d’idées et sont désireux d’intégrer ce domaine de la « tranquillité d’esprit ». Et ça tombe bien : les embauches n’ont jamais vraiment ralenti, les postes vacants abondent et les candidatures d’autres domaines sont les bienvenues. 

Le secteur des assurances recrute

En effet, en deux ans les rémunérations ont augmenté dans le secteur des assurances. Comme dans d’autres secteurs, les cadres sont réticents à changer de métier. Résultat : les entreprises de ce secteur continuent d’embaucher en 2021 à l’exception des petites structures de courtage d’assurances et d’agences générales plus petites. Axa, par exemple, s’est entouré de 5 000 nouvelles personnes, dont environ 1 500 sous contrat à long terme :  actuaires, souscripteurs, gestionnaires de sinistres. Indexia recrute également localement.

 

La seule différence, c’est que les entreprises devraient stabiliser leurs effectifs en 2022 et regarder en interne, leur allocation, qui sera plus bénéfique pour les étudiants apprenant par la pratique.  

La rémunération compense l’image écornée du secteur 

Pendant la pandémie de la COVID-19, on se rend compte que l’opinion publique est au désavantage des assureurs. Les sociétés ont été accusées de ne pas avoir suffisamment indemnisé les pertes d’exploitation des petites entreprises. 

 

Ces reproches vont-ils encore plus écorner l’image que l’on a des assureurs et pousser les candidats à changer de secteur ? Selon les experts, oui et non. Les assureurs n’ont certes jamais joui d’une image positive, mais la crise ne rendra pas les choses plus difficiles qu’elles ne le sont actuellement.

 

Si les critiques ne s’inquiètent pas les professionnels du secteur, c’est parce qu’il sait qu’il peut exploiter ses atouts. En général, on entre dans le monde de l’assurance par accident, mais on y reste à vie par choix. L’industrie a l’avantage d’offrir de belles opportunités de formation et de carrière ainsi que des salaires supérieurs à la moyenne nationale, a déclaré le secrétaire général de l’Observatoire pour le développement de l’industrie de l’assurance, travaillant également sur le sujet du salaire professionnel. 

 

En deux ans, les rémunérations ont augmenté dans le secteur des assurances. Cependant, la pandémie pourrait rendre l’embauche difficile. Comme dans d’autres secteurs, les cadres sont réticents à changer de métier. Depuis quelques mois, le mouvement des candidatures s’est ralenti.

 

Quelles sont les entreprises du secteur assurance/mutuelle qui ont recruté des cadres en 2021 ?  

AXA : 5000 recrutements prévus (tous contrats confondus), notamment des commerciaux 

Gan Prévoyance : des offres de commercial terrain sont proposées sur toute la France. 

Celside Insurance : 1000 recrutements en 2021.

Indexia : l’entreprise Indexia recrute localement des collaborateurs de tous horizons pour agrandir ses effectifs face aux demandes

L’Olivier Assurance : l’entreprise de 450 collaborateurs recrute des profils IT (développeurs fullstack, développeurs Django, responsables analytics), mais aussi d’autres profils digtiaux (responsables du marketing digital, product owners) afin, notamment, de contribuer au développement des méthodes agiles.  

MAIF : 750 recrutements prévus en CDD et CDI, dont environ 10 % de cadres (gestionnaires de sinistre, consultant SI…).  

MGEN : des acteurs protègent une société en pleine transformation. De nombreuses offres à remplir. 15e siège parisien en plein redémarrage. 

Thelem Assurance : de nombreuses offres pour les responsables de centre de profit sont désormais créées en ligne, renseignées dans la plupart des services.

Related posts

Leave a Comment