Les forêts, une source de vie pour des millions des espèces vivantes

Forêt

Il n’est de secret pour personne que nous dépendons des forêts pour notre survie, de l’air que nous respirons jusqu’au bois que nous utilisons. En plus de fournir des habitats pour les animaux et des moyens de subsistance pour les humains, les forêts préviennent l’érosion des sols et atténuent le réchauffement climatique. Pourtant, malgré notre dépendance à l’égard des forêts, nous les laissons encore disparaître. Life ONG souhaite nous alerter sur ce terrible constat.

Pourquoi les plantes et les arbres sont-ils importants ?

Les forêts couvrent un tiers de la surface de la Terre. Elles sont symbolisées par la couleur verte dans la définition commune de l’environnementalisme. Il y a une infinité de raisons pour lesquelles les forêts sont un élément important pour l’environnement et dans notre vie quotidienne. Ce sont des formes de vie fondamentales qui assurent la continuité de la biodiversité nécessaire au développement économique, à la diversité des formes de vie ainsi qu’aux moyens d’existence humains. Voici les raisons pour lesquelles nous devrions protéger les forêts et participer à la reforestation des régions dévastées :

La biodiversité

Les forêts servent de réserves pour les gènes de la biodiversité. En effet, les forêts abritent environ 90 % des espèces de la planète, qu’il s’agisse d’animaux ou de plantes, ce qui constitue une diversité de formes de vie animale et végétale. Les forêts participent aussi à la biodiversité en offrant des environnements où différents types d’animaux et de plantes peuvent vivre. Les forêts soutiennent également la vie de certaines espèces qui sont en voie de disparition.

La purification de l’air

Les forêts jouent un rôle important dans la purification de l’air. Au cours de la journée, les arbres et les plantes absorbent le dioxyde de carbone et libèrent de l’oxygène. Par conséquent, ils participent à la purification de l’air que nous respirons. Les forêts servent ainsi d’instrument pour limiter la quantité de dioxyde de carbone ainsi que les autres gaz à effet de serre présents dans l’environnement qui sont responsables du réchauffement climatique.

La stabilisation du climat

Les arbres servent aussi de stabilisateurs climatiques puisque les plantes régulent les températures atmosphériques par évapotranspiration. En milieu urbain, par exemple, la présence d’arbres peut réduire la dépendance des climatiseurs. Ainsi, les grandes forêts régulent les températures et rafraichissent le climat en absorbant la chaleur rayonnante du soleil.

La régulation du cycle de l’eau

Les forêts régulent également le cycle naturel de l’évaporation et de la condensation de l’eau qui en résultent sous forme de pluie et ce en absorbant et en redistribuant l’eau de pluie de manière à peu près égale sur l’ensemble de la couverture géographique. En effet, c’est ce qu’on entend par l’économie d’eau. Sans oublier le fait qu’elles absorbent des quantités considérables d’eau de ruissellement et les rejettent dans les aquifères, en reconstituant ainsi des réserves d’eau souterraine.

Vous aurez donc compris l’importance des forêts pour la survie des êtres vivants. Si vous désirez participer à la reforestation des régions dévastées, nous vous invitons dans ce cas-là à prendre part de l’initiative SAPOUSSE lancée par Life ONG.

Related posts

Leave a Comment