Biographie de Danaé Roux Custode

Surnommée la sorcière de France, Danaé Roux Custode est une voyante expérimentée dans les travaux occultes, notamment la magie rouge et blanche. Dotée d’un don depuis son jeune âge, la première médium de l’Hexagone offre des services garantis tous les jours de 9h à 20h dans son cabinet situé à Marseille. Retour sur le parcours de Danaé Roux Custode.

Un don depuis son plus jeune âge

Danaé Roux Custode est depuis toujours dotée du don de voyance. Mais ce n’est qu’à partir de l’âge de 5 ans qu’elle s’en est réellement rendue compte. Depuis son plus jeune âge, elle avait l’aptitude de communiquer avec les esprits. Elle pouvait également voir des flashs. Pourtant cela n’avait rien d’étonnant dans sa famille, puisque c’est son père qui lui avait transmis ce don. Depuis l’âge de 5 ans, Danaé n’a jamais cessé de travailler son don en l’utilisant à des fins nobles et pour aider les esprits égarés.

Ses domaines d’intervention

Cela fait plus que 10 ans que la voyante exerce sa profession dans le sud du pays, précisément à Marseille, dans son cabinet situé au 6 boulevard Rougier 13004.  Bien qu’elle reçoit ses clients tous les jours de 9h à 20h, elle peut également se déplacer dans tout le pays ou travailler par téléphone.

Surnommée la première médium de France, Danaé Roux Custode est considérée comme étant la seule voyante à Marseille à pratiquer la magie blanche et rouge. Pour elle, les cartes ne sont qu’un support, elle utilise son don pour lire dans les personnes. Elle utilise aussi des pentacles, des statuettes, des bougies et parfois des objets personnels des clients tels que les photographies pour leur transmettre une énergie ou leur en débarrasser. Comme nous l’avons souligné plus haut, dans une pièce secrète au sein de son cabinet, elle exerce la magie blanche et rouge afin d’aider ses clients à retrouver ce qu’ils cherchent.

La magie blanche

La magie blanche peut être définie au sens large comme toute sorte de magie qui n’est pas utilisée de manière malveillante. Les sorts de magie blanche n’ont pas de connotations malveillantes derrière eux, car ils sont toujours utilisés au profit du lanceur ou d’une autre personne de son choix.

Pratiquement, la magie blanche est la forme de magie la plus utilisée par les sorcières.

La plupart des praticiens de la magie comme Danaé Roux Custode se concentrent principalement sur la magie blanche, car elle ne cause pas du mal par inadvertance à quelqu’un en raison de la nature inoffensive des sorts. De plus, elle n’a pas de mauvaise réputation comme celle que l’on attribue à la magie noire et ses connotations de mal. Les sorts de magie blanche consistent souvent à faire appel au pouvoir des 4 éléments (l’eau, la terre, le feu et l’air), car ceux-ci sont forts et leur énergie donne beaucoup de puissance à un sort.

La magie rouge

La vraie magie rouge est la forme la plus utilisée par différents types de communautés pratiquant la magie. Certaines cultures la qualifient de Hoodoo, car elle faisait partie de la magie vaudou, l’une des plus puissantes magies pratiquées dans le monde. Il a aussi été observé que la magie rouge était pratiquée comme similaire au vaudou pour le fait qu’elle avait des rituels à exécuter incluant des sacrifices et des offrandes avant de lancer un sort. Elle était aussi appelée hoodoo dans le nouveau monde.

Aujourd’hui, vu les techniques utilisées et les sorts lancés, la magie rouge est devenue synonyme de magie d’amour. Car elle est lancée dans la plupart des cas dans l’objectif d’aider deux personnes, principalement des couples mariés ou amants. Ainsi, avec une telle pratique, la magie rouge est également devenue populaire en tant que magie sexuelle.

Comment se prépare-t-elle ?

La façon dont on conçoit et lance un sort peut varier considérablement, mais les principes de bases sont les mêmes. Danaé Roux Custode fait la comparaison avec la construction des bâtiments. Partout dans le monde, il y a des constructions avec des conceptions complètement différentes. Qu’elles soient grandes ou petites, en briques ou en acier, elles doivent toutes respecter les principes de base de l’ingénierie. C’est la même chose pour la magie, la façon dont on conçoit et lance un sort peut varier. En effet, beaucoup de pratiques dépendent des cultures, de la religion, des philosophies, des outils et des composants utilisés par la sorcière. Mais il y a un cadre et un fondement commun entre tous les rituels. Voici les étapes à suivre :

Se préparer pour un sort est un travail de taille qu’il faut faire avant de commencer le rituel. Pour Danaé Roux Custode, cela commence essentiellement, par la définition des intentions, ce qui implique de déterminer les besoins ainsi que le but ultime du sort.

Ensuite, c’est au tour de l’étape de la préparation de l’espace. Il faut que l’espace soit nettoyé et purifié. Cela permet de chasser les ondes négatives ainsi que les mauvais esprits. Après, on installe les outils et fournitures qu’on va utiliser au cours du rituel.

Mais, avant de passer à la pratique, il faut que l’esprit soit dans un état propice. Cela permettra d’atteindre les objectifs dès les premiers stades. L’état d’esprit est la clé de la réussite du sort, c’est pourquoi il est si important d’avoir une discipline mentale.

Pendant le sort, il ne faut pas penser à ce que l’on doit faire à l’avenir, ou à ce qu’on aurait pu faire différemment dans le passé. Il faut être complètement et entièrement absorbé par l’activité. Après le sort, il faut garder les pensées positives. Penser négativement ou laisser le doute s’infiltrer ne mènera à rien. L’idée est de bannir le doute et les soucis. Cela facilitera l’accumulation de l’énergie de l’univers jusqu’à ce que l’on sente qu’on a atteint notre objectif.

Si vous avez besoin des services d’une voyante compétente et douée, n’hésitez pas à prendre contact avec Danaé Roux Custode.

Related posts

Leave a Comment